04 février 2007

Présentement, à 23h47, ma vie est un foirage complet.

Je viens de passer un étrange week end, ayant invité my eskimo friend et son boyfriend à passer la soirée de vendredi - et accessoirement la nuit - chez moi. Soirée et nuit qui se sont d'ailleurs prolongées samedi après-midi et dimanche sans Mister Bob, le boyfriend en question.
Bilan de la soirée: trop arrosée, première expérience néfaste (devrais-je en parler?), et nuit aux côtés d'un couple... à l'aise dans le contact rapproché (?!). Un maximum  d' "efforts" pour faire plaisir à une eskimo friend qui n'a finalement pas tout apprécié à cause de ce Bob assez surprenant. Fuck! D'où une fin de samedi au lit, la tête enfarinée (la plus élégante périphrase que je puisse trouver pour "gueule de bois") devant les pires daubes de la télé, et donnant une leçon de positivisme amoureux à mon eskimo. Tout un programme.
Dimanche matin. 8h45, le réveil sonne. 9h15, le réveil sonne. 10h05, j'ouvre un oeil: comment ça il est pas 8h45? Bon, ça va hein! Je n'ai pas entendu le réveil, et même si ça va faire short pour se préparer à aller travailler à la bibliothèque toute l'après-midi, ça va le faire quand même! D'ailleurs, ai-je vraiment le choix quand m'attendent deux versions, un thème et une dissert'? Le travail c'est la santé!

Malgré cela, j'ai passé un très bon week-end avec my eskimo friend, comme toujours quand on est ensemble. Et même si le reste n'est pas parfait, l'essentiel est de profiter du meilleur toutes les deux, ce que nous avons fait. Donc tout va bien. Et même si j'ai le blues de voir autant d'amour et de réussite autour de moi, sans que je sois concernée, je suis contente de voir que ça marche pour les autres.
Je prêche le positivisme, faut bien que je m'y mette aussi !

Présentement, mon petit appartement cosy est dans un état lamentable. Je commence par ce qui fait office de salle de bain: cotons plein de mascaras, sèche cheveux en kit qui traine, produits de beauté, accessoires et brosse à dents pas rangés. Dans 50cm², c'est vraiment bordélique.
En ce qui concerne la cuisine, il y a tout à nettoyer, ranger, pas mal de vaisselle, et surtout, surtout, de la bouffe partout! Des paquets de toutes sortes entamés, de la bouffe anti-diététique à outrance. Ca fait mal! Sans compter les bouteilles vides à recycler: Smirnoff ice x2, blanc, rosé, porto...
Quant au salon, je dirais qu'il est inutilisable, car envahi par deux matelas au sol, entourés de draps, couettes, couvertures et coussins. C'est bien simple, on ne peut pas poser le pied sur un seul bout de parquet. En résumé, si Room Raiders (l'émission d'MTV) devait se pointer chez moi, le type concerné fuirait immédiatement. Bye bye!

En ce dimanche soir, dans cet appart' sans dessus-dessous, je fais donc le bilan:
- Bridget Jones, regardé pour la troisième fois dans le mois (signe de faiblesse certaine)
- 5 kilos pris en un mois (ou comment avoir le bide qui dépasse gravement du jean)
- toujours célibataire (prometteur pour la proche Saint Valentin)
- molle à ne même pas réussir à me bouger pour mes projets de jobs d'été ($$ pourtant so important $$)
- teneuse professionnelle de chandelle (j'arrive même à ne pas me brûler les doigts!)
- buveuse d'alcool invétérée (faut oublier parfois)
- incapable de se mettre sérieusement à travailler (pour changer)
- déjà un cours de séché en seulement deux semaines de cours depuis la rentrée (on fait ce qu'on peut!)
- et moral en dents de scie (aux stalactiques impressionnantes!)

Un jour - et faut espérer que ce sera bientôt - je vais me prendre en main, perdre entre 5 et 10 kilos (je l'ai déjà fait, c'est pas sorcier hein... quoi si?!), bosser, mais aussi m'accorder du temps pour sortir et dormir.
Un jour, je serai parfaite, uhuh.

Posté par Jane_Jones à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Présentement, à 23h47, ma vie est un foirage

Nouveau commentaire