02 janvier 2007


Ca y'est, on a les pieds dans 2007. Je ne compte pas vraiment en années civiles, mais plutôt en années scolaires, alors les 1ers de l'an, ça me gave rapidement. Il faut souhaiter de bonnes choses à des gens dont on a rien à faire, et payer des textos pour rien. Et en ce qui concerne les gens qu'on aime vraiment, ils ont des preuves de tout le bien qu'on leur suohaite tout au long de l'année. Aucun intérêt.
Heureusement, il y a le bon côté, celui de se réunir, de retrouver ceux qu'on aime autour d'une belle fête. Je dois dire que cette soirée a été particulièrement réussie.

J'aime bien l'idée que la première journée de l'année est à l'image de l'année qui s'annonce. C'est comme les horoscopes: une dose d'espoir, un soupçon de rêve... Et si j'en crois ce procédé, le millésime 2007 s'annonce haut en couleurs! Surtout quand on pense à tout ce qui a été mêlé en une heure: rires aux éclats (rien de bien inhabituel), pleurs dans les toilettes (rage, désespoir, dégoût, rancune, appitoiement sur soi, tout ça tout ça), m'entendre souhaiter mon départ en Angleterre par mes plus proches (gloups), et solitude. Joli programme en perspective!

Pour ce qui est des voeux, il y a un message qui fait son chemin dans ma petite tête, et finalement, pourquoi ne pas le prendre comme le défi de cette nouvelle année, moi qui manque tant de confiance?
" Impose ta chance, sers ton bonheur et sers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront." René Char

J'allais oublier les perpétuelles bonnes résolutions.
Comme tous les ans: moins de fainéantise et perdre des kilos - très globalement bien sûr !

Allez, je vous la souhaite bonne, ça changera.

Posté par Jane_Jones à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ca y'est, on a les pieds dans 2007. Je ne compte

Nouveau commentaire